AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kyouraku Shunsui (A venir)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kyouraku Shunsui (A venir)   Sam 11 Déc - 10:34

Rappel du premier message :

Nom : Kyouraku
Prénom : Shunsui
Age : + de 300 ans
Grade : Capitaine de la 8ième division




Histoire : (20 lignes minimum) :


Comment ça avait commencé déjà ? Ah oui ça me revient. Pour moi tout avait commencé il y a près de 350 ans. Contrairement à certaines personnes, je n'étais pas né dans le monde des humains mais au rukongai. Comme tous les enfants de ces bas quartiers, j'avais eu une enfance difficile. Mère battue, père alcoolique, j'avais tout pour avoir une très courte espérance de vie. Mes parents m'avaient tous les deux quittés alors que j'étais âgé de quatorze ans seulement. Très jeune je dus déjà apprendre à survivre, en commettant de petits vols lors des marchés. C'est ainsi que je me fis un nom et que rejoignis un groupe des petits voleurs. Nous étions un groupe de voleurs pitoyables, un groupe comme on pouvait en trouver partout dans le Rukongai. C'est dans ce contexte qu'un beau jour nous nous fîmes prendre et que nous le rencontrions. J'ignore encore aujourd'hui par quel moyen nous étions tombé dans ce bar, il y a avait des femmes qui était à deux doigts de s'exhiber, de l'alcool qui coulait à flot, l'odeur désagréable du tabac. En plein milieu de ce « bordel » se trouvait un homme plutôt âgé, victime d'un début de calvitie, il était entouré de jeunes femmes ravissantes. C'était tout simplement le genre de personne que je n'aimais pas, une personne inspirant la crainte, une personne qui se sentait supérieure, une personne ayant une autorité. Vous l'avez compris, ce vieil homme était le patron de l'établissement. J'éprouvais une sorte de malaise. Cet homme me demanda alors de m'approcher de lui.

Dis-moi mon enfant, comment t'appelles-tu ?

Je m'appelle Kyouraku, Shunsui Kyouraku.

Eh bien Kyouraku, que dirais-tu de travailler pour moi ?

Travaillez pour vous ?

Ton travail si tu le souhaites, sera de voler de l'argent pour moi.

Pourquoi ferais-je une telle chose ?

La raison est simple, rare sont les personnes capables de survivre dans le Rukongai. Je pourrais te loger, te nourrir et toi en échange tu travaillerais pour moi.

J'avais tellement souffert toutes ces années, cet idée n'était pas si bête que ça, même il faut avouer que voler n'est pas une bonne chose.C'est ainsi que je commençai à travailler pour Crainte, car oui c'est ainsi que les gens l’appelaient car c'était tout simplement ce qu'il inspirait. Je me mis à voler du jour au lendemain, on aurait vraiment cru que j'avais fait ça dans les gênes. Je le cachais peut-être mais j'éprouvais une certaine honte quand je volais les gens. Je ne me gênais pas pour voler l'argent de ces pauvres gens, qu'ils soient des mendiants, des marchants ou même des personnes reconnues. J'avais mis tout ça sur le fait que je voulais survivre. Cinquante pénibles années dans la honte, je m'étais consolé en me disant que j'avais tout de même gagner en grade sous les ordres de Crainte. Tout cela était invivable jusqu'au jour où je rencontrai l'histoire même de la Soul Society dans un bar où j'avais l'habitude de voler. C'était un endroit plutôt calme, complètement différent de l'endroit où j'avais rencontré Crainte. Le vieil homme vêtu de blanc était assis le long du comptoir tout comme moi, il représentait la sagesse à l'état pur et tout ce qui allait avec, bref c'était quelqu'un de bien. Cet homme avait demandé du Saké. C'est à ce moment là que je quittai mon siège pour aller droit vers la sortie, mais je devais tout d'abord faire mon boulot. Je mis ma main en dessous de son haori de manière discrète, enfin, c'est ce que j'avais cru car l'homme s'est avancé vers le comptoir de manière à ce que je tombe la tête la première avec son porte-monnaie. Certes j'avais attiré l'attention mais j'avais eu cette argent. Je me relevais rapidement avant de filer droit vers la sortie. Je l'avais fait !!!, j'avais voler l'argent du capitaine de la 1ière division, Yamamoto Genryusai !!. Un drôle de sentiment, une fierté, la fierté d'avoir voler l'argent d'un tel homme, mon plus gros coup. Je courais à vitesse grand V dans les rues quand il me rattrapa dans une ruelle sombre.

Une personne du quartier m'a raconté qu'il y avait des séries de vols un petit peu partout dans le Rukongai et que les voleurs étaient des adolescent travaillant pour quelqu'un d'important.

Je regardai l'homme avec un regard indifférent avant de fuir, ce dernier me rattrapa d'une manière qui m'étais inconnu (shunpo). Il m'expliqua que j'étais dorénavant libre et que Crainte avait été capturé et me conseilla d'aller à l'académie des Shinigamis pour devenir à mon tour un Shinigami et vivre la soit disant vie paisible que menaient ces gens là. J'entrai donc un an plus tard dans cette académie, là-bas je fis la connaissance de plusieurs personnes mais avant je vécus une période de doute dans laquelle je me disais qu'il valait mieux pour moi quitter cette académie. Je dus me remettre en question avant de croire en moi. Je m'entraina pendant un an en secret avant de devenir l'un des élèves les plus prometteurs de ma promotion. C'est lors de ma seconde année que je fis la connaissance de la personne que je considère comme mon propre frère. J'étais comme à mon habitude entrain de courir après une fille, chose que Crainte faisait souvent et qui m'a souvent marqué lorsque je lui rentra accidentellement dedans. Nous nous étions retrouvés lui, ses livres et moi à terre. Je me relevai avant de lui tendre ma main qu'il attrapa.

Je suis navré de t'avoir bousculé

Ce n'est rien tu sais

Au fait tu es...?

Jushiro Ukitake de la seconde 7

C'est donc toi !!! Je suis Shunsui Kyouraku, je vois que nous serons dans la même classe

Ukitake était l'élève le plus populaire et le plus sérieux que je connais, nos étions tous les deux des élèves doués, lui l'était dans le kido, alors que moi je l'étais dans le combat à l'épée. Nous nous aidions à combler nos lacunes. En troisième année nous fîmes la connaissance de celle qui allait être la capitaine de la 4ième division, celle que je ne cessais de tenter de séduire, celle que j’appelais Retsu-chan. Quand on regarde attentivement elle n'a pas changé toujours aussi adorable, elle étais juste timide et moins mature qu'elle ne l'est aujourd'hui. Lors de notre septième et dernière année nous rencontrions, la personne qui allait précédé Urahara Kisuke au poste de capitaine de la 12ième division, Hikifune Kirio, une ravissante jeune femme que je charmais avec mes paroles. Si je me souviens bien c'est cette année que je découvris mon zanpakutoh. D'après mes souvenirs c'était pendant un entraînement comme les autres que j'effectuai en compagnie d'Ukitake. J'avais hérité d'un zanpakutoh à part. A partir de ce moment là, ma vie allait changé. Elle allait changée car j'étais devenu un shinigami, elle allait changé parce que j'allais faire des rencontres, elle allait changé car les conditions de vie allaient être différentes. Mes débuts en tant que shinigami furent prometteurs, je commença à la 1ère division division dans laquelle je finis par être au bout de vingt ans 5ième siège, Ukitake lui était devenu 3ième siège de cette même division avant de filer droit vers l'académie des shinigamis pour transmettre son savoir. Lors du retour au service de mon vieil ami, j'avais étais promu vice-capitaine de la 5ième division. Et dire qu'il avait eu une place à la 3ième division en tant que vice-capitaine aussi, en même temps c'était quelque chose de plutôt normal, Ukitake avait fait très bonne impression à l'académie. Pour en revenir à Retsu et Kirio, Kirio est considérée comme une future capitaine, Retsu quand à elle est vice-capitaine de la 4ième division. Les décennies passèrent jusqu'au jour où Ukitake et moi fîmes promus tous les deux capitaines. C'était il y a 200 ans de cela, c'était la première fois que des shinigamis formés à l'académie des shinigamis avaient été promus capitaines.

Et si nous nous projetions vers cinquante années plus tard, lors de la promotion d'Urahara Kisuke en tant que capitaine. J'étais parti à cette commémoration en compagnie de Lisa et d'Ukitake qui, à cette époque faisait pression sur le petit Shiba pour que ce dernier soit son vice-capitaine. Nous devions donc nous rendre à la 1ière division, là-bas, nous tombâmes en plein milieu d'une conversation. D'après mes souvenirs, les capitaines présents parlaient du 10ième Kenpachi et du fait qu'il séchait la moindre convocation. Comme à mon habitude je dus faire la morale, si je me souviens bien, il y avait Hirako, Love ainsi qu'Hiyori et le jeune Aizen. Nous parlions d'Hikifune et de son départ vers la division 0 tout en avançant vers le lieu donné. Unohana nous avait rejoins quelques secondes après, le jeune Aizen lui avait entendu notre conversation, il était plutôt surpris par nos mots, et nous questionna sur cette promotion. Au même moment, le capitaine Kuchiki entra en scène en compagnie de Yoruichi, récemment promu capitaine. Tous ensemble nous nous dirigions vers la salle en question, en silence cette fois-ci. Arrivé à la salle nous attendions avec impatience le nouveau venu quand il entra dans la danse. Il avait l'air intimidé, assez pour se faire passer pour un crétin auprès de tous, assez pour hésiter à entrer dans la pièce. Il lui fallu un bon vieux coup de canne du vieux Yama pour que ce dernier rentre. C'est sur ces mots que la cérémonie commença avant de ce terminer quelques heures plus tard. Une dizaine d'années passa jusqu'au jour où nous fûmes convoqués pour une réunion d'urgence. Le problème était le suivant : les reiatsu de shinigamis envoyés sur un lieu de crime avaient disparu. Le capitaine-commandant décida d'envoyer 5 capitaines sur les lieux. Kisuke était arrivé en retard comme il a l'habitude de le faire et demanda de suite à faire parti du groupe qui allait partir, il se justifia en disant qu'il avait laissé sa vice-capitaine partir sur les lieux. Comme vous pouvez vous en doutez, Yama-jii refusa et Yoruichi en profita pour lui faire une énième leçon de morale. Les capitaines de la 3ième,5ième et 7ième faisait parti du groupe partant sur les lieux, nous autres nous devions rester pour sécuriser le seireitei. Le vieil homme savait apparemment ce qu'il faisait, il invita les nécromanciens à se joindre à la réunion avant de leur ordonné de partir sur les lieux à leur tour. C'est à ce moment que j'eus l'idée de mettre ma Nanao, enfin ma Lisa-chan dans le groupe de shinigamis partant. Je dus bien sûr demander au capitaine des nécromanciens si celui-ci voulait bien céder sa place au profit de Lisa-chan mais le problème n'était pas là, ils devaient se rendre vite sur les lieux. Le capitaine en question accepta ma demande et Lisa parti sur les lieux. Je me dirigeai tranquillement vers la sortie, je m'arrêtai auprès d'Urahara afin de lui glisser quelques mots réconfortants et quelques leçons. Ce fut la dernière fois que je vus ou entendis la plupart des personnes présentes à cette réunion. Je me promenais dans ma division en pensant aux problèmes auxquelles j'avais quand je tombai sur deux gardes surpris par ma présence. Ceux-ci me questionnèrent sur la raison de ma promenade, je leur répondis que je n'arrivai pas à dormir. Ce qui semblait être la même chose pour le vice-capitaine Aizen que j'avais aperçu au loin à qui je fis un signe de la tête. Les deux gardes saluèrent le vice-capitaine. Je leur conseillai par la même occasion d'aller se reposer avant de les laisser. Sur ma route vers le sommeil je croisai un autre visage, celui d'une petite, la plus jeune membre de ma division, Ise Nanao. A cette époque je la protégeai comme si elle était ma propre fille. Je ne pouvais pas oublier le nom de cette fillette, ça aurait été gênant et honteux car cette dernière venait me voir tous les mois. J'en avais même oublié que nous étions le premier jour du mois. Elle me demanda si Lisa était là car elle voulait lire avec elle un livre. Elle rougissait, j'en déduis que Lisa lui avait montré un certain genre de livre que les enfants de son âge ne devaient voir. J'eus une certaine difficulté à lui dire que Lisa était absente, la jolie jeune fille voulait en savoir plus seulement, je ne pouvais pas me permettre de tout lui dire alors je me contentai de lui dire qu'elle allait revenir à l'aube. C'était une manière de la rassurer mais aussi de me rassurer.

Depuis ce jour nous n'avons plus parler de Lisa. Nous avons essayer d'oublier cette sombre soirée, nous avions essayez tous de vivre tranquillement chose qu'on avait réussi à faire, jusqu'au jour où un groupe de ryoka fit son apparition peu de temps après que nous eûmes capturés Kuchiki Rukia. Ces derniers en avait après elle, ils voulaient la libéré de cette jeune fille. Nous, les 13 capitaines du Gotei 13 furent convoqué suite à cette invasion. Lors de la réunion je remarquai quelque chose de plutôt étrange, une sorte de querelle entre Gin et Aizen, une chose que le capitaine Hitsugaya avait sans doute remarqué lui aussi. Je le laissa donc s'en mêler. De mon côté je fis comme presque la totalité des capitaines, c'est-à-dire rester à mon poste et attendre l'ennemi afin de le neutraliser. Justement, j'eus la chance de tomber sur une de ces âmes errantes. Il s'agissait d'un grand gaillard légèrement réservé. Il en avait rapidement fini avec mon 3ième siège, enfin, c'est que j'eus à déduire puisqu'il était parmi-nous. Se doutant que j'avais des capacités hors normes et que j'étais un homme juste, l'homme à la peau afro me demanda à plusieurs reprises de passer avant de décider d'en venir aux mains, un court combat s'en suivit dans lequel j'avais découvert un jeune talent. Ce garçon était fort pour un humain mais hélas pas assez pour me vaincre. Je dus ordonner à Nanao pour que celui soit interrogé sur le meurtre du capitaine Aizen. En attendant l'exécution, j'aidai mon bon vieil ami à créer une arme qui pourrait détruire le Sokyouku. Nous avions réussi notre action, seulement, le vieux Yama était contre cet acte qu'il qualifiait d'impardonnable. Nous dûmes combattre pour nos idéaux, combat qui fut suspendu suite à la trahison des trois capitaines que nous connaissons tous.


Description physique (4 lignes minimum) :

Shunsui est un homme plutôt grand doté d'un physique plutôt ordinaire . Les vêtements qu'il porte cachent énormément sa musculature moyenne. Il a des cheveux bouclés assez longs qui sont de couleur brun. Il s'agit d'un brun extrêmement foncé qu'il a pour habitude de coiffer avec une queue de cheval tombant entre le milieu et le haut de son dos. Tout comme Aizen Kyouraku a une mèche qui tombe devant ses yeux. Ses cheveux sont solidement attachés grâce à un ruban ayant une couleur bleu turquoise qui sont accompagnés de deux fines broches inestimables . Comme la plupart des personnages de mangas actuels, Kyouraku est un paresseux par l'apparence, ses yeux reflètes sa paresse mais aussi son côté séducteur. La barbe qu'il porte lui donne un air de dragueur Old School.Ses habituels vêtements se composent d'un chapeau traditionnel d'intérieur dont il se sert comme casquette pour avoir un peu d'ombre ce qui l'aide énormément lorsqu'il pique un somme ailleurs que dans le quartier général de sa division. Il porte, comme tous les capitaines du Gotei 13 l'haori cependant il le met par dessous un kimono rose complètement ouvert, soigneusement décoré par de nombreuses fleurs et pétales de cerisier. Le capitaine de la 8ième division porte une ceinture turquoise qui maintient son kimono.

Description mentale (5 lignes minimum) : Comment le décrire ? Disons que le capitaine de la 8ième division a le don de tromper les gens par son apparence. Coureur de jupons né, et grand amateur de Saké, Kyouraku Shunsui est quelqu'un qui montre son savoir uniquement quand le besoin s'en fait ressentir. Ce savoir et son côté sociable lui on a aidé être respecté parmis tous les membres du Gotei 13. Malgré son grade de capitaine Kyouraku n'est pas du genre à aimer les combats, contrairement à Zaraki, notre ami préfère raisonner son adversaire que d'avoir affaire à lui (voir vs Chad). Ses relations avec Ukitake Jushiro, Yadomaru Lisa, Nanao Ise et Yamamoto Genryusai sont plutôt particulières. Disons que ce sont les personnes qui lui sont les plus chères. Jushiro est la première de ses personnes à l'avoir rencontrée, c'est en partie grâce à la popularité d'Ukitake si Kyouraku s'est fait reconnaître à son tour, lui qu'il considère comme son propre frère, avec qui il a passé de bons moments, une personne sur qui il peut compter, et inversement. Lisa-chan, une personne indispensable au travail comme en dehors, une personne en qui on pouvait avoir confiance, une confiance aveugle, le genre de confiance qui cause souvent la perte de la personne en qui on l'a placée. C'est à cause de cette confiance que Lisa à froler la mort, à cause de Kyouraku. Vous l'aurez compris, depuis ce jour Kyouraku se sent coupable de l'exil de Lisa. C'est parce qu'elle lui rappelle aussi Lisa que Nanao est la vice-capitaine de Kyouraku, ce côté travailleur, cela faisait une centaine d'années qu'il l'attendait, il n'avait pas trouver de remplaçant digne de sa vice-capitaine adorée. Il attendit que la petite Nanao grandisse afin de faire d'elle une vice-capitaine exemplaire. Yamamoto Genryusai, qu'il ose même appelé « Le Vieux Yama », Shunsui considère cet homme comme étant l'emblème même de la Soul Society. Le capitaine de la 8ième division est considéré comme étant le fils de de son supérieur. C'est du moins ainsi qu'ils se voient.

Comment avez vous connu le forum : Top Site
Dites-en un peu sur vous :


Dernière édition par Kyouraku Shunsui le Jeu 30 Déc - 18:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Mar 11 Jan - 18:34

Désolé c'est de ma faute, mais j'avais pourtant cru avoir mis un quelque chose prouvant que j'ai pas finit mais bon j'ai dû oublier.


Dernière édition par Kyouraku Shunsui le Mar 11 Jan - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Mar 11 Jan - 20:16

Je valide ce n'est pas très long mais la qualité y est et on voit bien que tu connais ton personnage.

Félicitation!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Jeu 13 Jan - 16:16

Bon si personne ne donne de deuxième avis on pourrait peut-être lui mettre son rang
Revenir en haut Aller en bas
Tôshiro Hitsugaya
Capitaine de la 10ème Division
Capitaine de la 10ème Division
avatar

Messages : 318
Points : 392
Date d'inscription : 09/10/2010

Stats du Personnage
Vie:
15000/15000  (15000/15000)
Reiatsu:
21500/21500  (21500/21500)
Experiences :
145/2150  (145/2150)

MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Ven 14 Jan - 16:16

Bah , c'est bon tu peux lui donner son rang vu que je Valide xD

_________________

Ancien :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachofsy.forums-actifs.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Ven 14 Jan - 16:46

C'est fait tu peux faire ta fiche technique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Ven 14 Jan - 17:53

Qui veut commencer?
Revenir en haut Aller en bas
Tôshiro Hitsugaya
Capitaine de la 10ème Division
Capitaine de la 10ème Division
avatar

Messages : 318
Points : 392
Date d'inscription : 09/10/2010

Stats du Personnage
Vie:
15000/15000  (15000/15000)
Reiatsu:
21500/21500  (21500/21500)
Experiences :
145/2150  (145/2150)

MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   Lun 24 Jan - 20:02

Gargonith Manjome a écrit:
Qui veut commencer?

Commencer quoi ?

-> BOn j'archive .

_________________

Ancien :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleachofsy.forums-actifs.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kyouraku Shunsui (A venir)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kyouraku Shunsui (A venir)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fait venir un démon
» Venir seul n'est pas une option ! (Pv)
» Tout les moments à venir, je résiste pour ne pas fuir (PV Kaysa)
» Ca te dit d'venir à la maison? [PV Samael]
» Je préfère prévenir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations :: Archives-
Sauter vers: